Suivez-nous sur

  • facebook
  • twitter

----------------------

Stuttgart
Neue Staatsgalerie

La Neue Staatgalerie, réalisée par l'architecte John Sterling, est considérée comme une des œuvres majeures du postmodernisme. Elle possède une des collections de tableaux du 15e au 20e siècle les plus importantes d'Allemagne. Dans son imposant édifice, la Staatsgalerie abrite des œuvres d'art du Moyen-Âge et de l'art moderne avec des œuvres célèbres de Picasso, Cézanne, Monet, Warhol, Beuys...

Extérieur de la Staatsgelerie
Neue Staatsgalerie Stuttgart © allemagnevoyage
Neue Staatsgalerie Stuttgart © allemagnevoyage

Expositions Wilhelm Lehmbruck


Wilhelm Lehmbruck, Buste à genoux, Paris 1911/12, plâtre, 49 x 46 x 31,5 cm, Staatsgalerie Stuttgart, prêt 2008 de collection privée

Wilhelm Lehmbruck, Fille au torse retourné (Torse de l'enfant), 1913/14, plâtre, teinté rouge, 98 x 48 x 34 cm, Staatsgalerie Stuttgart, acquise en 1965 avec des fonds de loterie

Wilhelm Lehmbruck, La grande Penseuse, 1913, plâtre, teinté, 208 x 41 x 43 cm, Staatsgalerie Stuttgart, acquise en 2017 auprès des fonds de la Museumsstiftung Baden-Württemberg et avec le soutien de l'Association des musées du Bade-Wurtemberg. Kulturstiftung der Länder, restaurée à la Fondation Schauatelier Wüstenrot

Wilhelm Lehmbruck, fille assise, 1913, stuc, teinté rougeâtre et poli, 30 x 48 x 22 cm, Staatsgalerie Stuttgart, achetée en 1921, déclaré art "dégénéré" en 1937 confisqués, rachetés à l'aide de fonds de loterie en 1999

Wilhelm Lehmbruck, The Falling, 1915, moulage en ciment, 78 x 240 x 82 cm, Staatsgalerie Stuttgart, acquise en 2017 avec des fonds de la Fondation du Musée Bade-Wurtemberg et avec le soutien de la Kulturstiftung der Länder

Wilhelm Lehmbruck, Quatre femmes (trois debout, une assise), 1913, gravure, papier, 43,9 x 30,7 cm, collection graphique, Staatsgalerie Stuttgart, acquise en 2017 avec des fonds de la Fondation du Musée Bade-Wurtemberg et avec le soutien de la Kulturstiftung der Länder

La Neue Staatsgalerie, construite en 1984, avec ses pierres de taille qui contrastent avec les couleurs vertes et roses des structures métalliques est relié à la Alte Staatsgalerie, qui ouvrit ses portes en 1843.
Le 13 septembre 2013, la Neue Staatsgalerie a rouvert toutes ses salles après travaux de rénovation et présente ses collections dans un cadre nouveau avec une présentation chronologique des œuvres de 800 ans.
Ainsi, on pourra retrouver les sections "Anciennes peintures allemandes 1300-1550", "Peinture italienne 1300-1800", "Peinture hollandaise 1500-1700" ou encore "Peinture du Baroque allemand" sans oublier l'importante collection d'art moderne.

 

Exposition

Wilhelm Lehmbruck

jusqu'au 24 février 2019

Wilhelm Lehmbruck (Meiderich, près de Duisbourg, 4 janvier 1881 - Berlin, 25 mars 1919), est un sculpteur et graveur allemand, pionnier de la sculpture moderne du XXe siècle.

Après l'école primaire, il étudie, de 1895 à 1901, à l'école des arts décoratifs de Düsseldorf, tout en travaillant, après la mort de son père comme assistant dans un atelier de sculpture ; puis, de 1901 à 1907, il continue sa formation artistique à l'Académie des beaux-arts de Düsseldorf. À la fin de ses études, il devient membre de l'association des artistes de Düsseldorf et de la Société nationale des beaux-arts de Paris, laquelle organise en 1907 une exposition au Grand Palais où sont présentées pour la 1re fois à un public international les sculptures de Wilhelm Lehmbruck. En 1910, il s'installe à Paris. À Paris, Wilhelm Lehmbruck fréquente Constantin Brâncuşi, Alexandre Archipenko, Auguste Rodin, Aristide Maillol, Amadeo Modigliani et c'est le galeriste parisien Paul Levesque1 qui l'expose. Outre Paris, il expose à Berlin, Cologne, Munich, puis les États-Unis s'intéressant à ses œuvres, participe aux trois expositions de New York, Boston et Chicago de l'International Exhibition of Modern Art (février-mai 1913). En 1914, peu avant la Première Guerre mondiale, il retourne à Berlin où il possède un atelier et peut effectuer des tirages en bronze de ses plâtres ; mobilisé, il est affecté comme infirmier dans un hôpital militaire de la ville où il sert deux ans puis, en 1916, il est nommé peintre de guerre, stationné à Strasbourg. Le directeur de la Kunsthalle de Meinheim, Fritz Wichert, organise sa première exposition personnelle la même année. En décembre 1916, il rejoint Zurich où naît son troisième fils, Guido. En janvier 1919, il revient à Berlin pour exécuter quelques portraits gravés et bustes de commande. Entre-temps, l'Académie des beaux-arts de Prusse le nomme membre officiel, mais le courier est envoyé à Zurich, l'artiste n'en aura pas connaissance. Souffrant d'une profonde dépression, il met fin à ses jours le 25 mars 1919. Sous la dictature nazie (1933-1945), il est désigné comme représentatif de l'art dégénéré. Il est désigné par Joseph Beuys comme étant la personne qui, par l'intermédiaire du cliché d'une de ses œuvres, a déclenché sa vocation de plasticien.

Le sujet traité principalement par Wilhelm Lehmbruck est le corps humain et ses premières sculptures sont de style naturaliste. Sa période parisienne, sous l'influence des artistes sculpteurs fréquentés, marque une évolution et son œuvre est alors d'une grande expressivité et intériorité.

Lehmbruck est l'auteur d'eaux-fortes, pointes sèches et lithographies originales, soit près d'une centaine de pièces, aujourd'hui très recherchées. Il exécute sa première planche à Paris en 1910 et l'année suivante, se lance lui-même dans la production d'estampe, effectuant ses propres tirages. On compte plusieurs séries : Mère et Enfant ; Le Quartier Latin ; Nus... Durant son séjour à Berlin puis à Zurich, il produit également des lithographies.

En 1964, le Musée Wilhelm Lehmbruck a été construit à Duisbourg par Manfred, le 2e fils du sculpteur.

Source Wikipedia

Informations pratiques

Prix d'entrée
Musée
: 7 €
Musée et expositions
: 12 €
Gratuit pour les moins de 20 ans
Horaires d'ouverture
Mardi à dimanche :
10 - 18 heures
Jeudi : 10 - 20 heures,
Fermé le lundi.
Staatsgalerie Stuttgart
Konrad-Adenauer-Straße 30-32
70173 Stuttgart
Hôtels à proximité de la Staatsgalerie
Site de la Staatsgalerie (en allemand)

 

Recherche d'hôtels

Date d'arrivée

Date de départ

librairie allemande
livres allemands
littérature allemande traduite
actualité culturelle franco-allemande
les prix les plus bas
Recherche personnalisée