Suivez-nous sur

  • facebook
  • twitter

----------------------

me Collectors room Berlin

me Collectors Room

Stiftung Olbricht

Thomas Olbricht, collectionneur d’art passionné, présente la plus vaste collection privée d’Europe. Dans le cadre d’expositions tournantes, les visiteurs peuvent découvrir des œuvres allant du début du 16ème siècle jusqu'à l’époque contemporaine. La visite est une expérience assez surprenante et captive. Elle commence au premier étage, d'où l'on a une vue plongeante sur le café et l'espace boutique avec des larges canapés pour se reposer ou feuilleter les catalogues. On remarque que les enfants, courant dans tous les sens, sont les bienvenus ici. Ils ont même leur propre atelier éducatif.
L'ensemble de cette galerie, constituée d'une part de couloirs sombres avec des objets surprenants ou obscures, étranges ou merveilleux, d'autre part de grands espaces blancs avec des sculptures, installations et tableaux vaut absolument la visite.


Sigmar-Polke-Mu-nieltnam-netorruprup-1975-© The Estate of-Sigmar Polke-Cologne, VG-Bild-Kunst-Bonn-2016, Photo-baumann-fotostudio-gmbh

Sigmar-Polke-Sans titre-Münster-1973-©-The-Estate of-Sigmar Polke,Cologne, VG-Bild-Kunst-Bonn-2016, Photo baumann-fotostudio-gmbh

Exposition

Sigmar Polke
Les Éditions

jusqu'au 27 août 2017

Le me Collectors Room présente jusqu’au 27 août 2017 environ 200 œuvres issues de la collection "Kunstraum am Limes" de Sigmar Pollke, l'un des plus importants artistes contemporains. On y découvre" toute l'œuvre "Éditions" de Sigmar Polke.

Dans la création artistique de Sigmar Polke (né en 1941 à Oels, Basse-Silésie, † 2010 à Cologne) l’œuvre des "Éditions" prend une place importante particulière. Avec "Éditions", il a eu une occasion supplémentaire pour créer des variations intensives et excessives ainsi que des extensions de ses expériences dans sa lutte sans fin avec lui-même et le monde. Comme un alchimiste, il attend que les différentes techniques servent à sa créativité. Ainsi ont été créé des livres, des cartes, des photographies, des photocopies et des collages.

Les œuvres de Sigmar Polke naissent de son univers et de son environnement et décrivent les changements de la société des années d'après-guerre. Des scènes triviales et les banalités de la vie quotidienne, les ambitions de la classe moyenne, la politique nationale et internationale - toutont été examinés au microscope et analysés.
Ainsi Polke nous livre une image unique de la réalité, peinte par l'ironie, l'humour et la critique. L'artiste a travaillé simultanément avec des techniques différentes, de sorte que l’édition et la peinture forment une symbiose.

En parallèle, est présenté une sélection d'affiches de Sigmar Polkes.
Commissaire de l'exposition : Tereza de Arruda.


Informations pratiques

me Collectors Room Berlin / Stiftung Olbricht
site web en allemand et anglais
Auguststraße 68, 10117 Berlin
mardi – dimanche 12-18 heures - entrée 8 €
Gratuit < 18 ans
U-Bahnhof Weinmeisterstraße (U8)
U-Bahnhof Oranienburger Tor (U6)
S-Bahnhof Oranienburger Straße (S1, S2, M1, M6)
S-Bahnhof Hackescher Markt (S3, S5, S7, S75)


Sigmar Polke, Die Editionen Installationsansicht-2017-© me Collectors Room Berlin, Photo-Bernd-Borchardt

Sigmar Polke, I got- the blues-2008-© The Estate of Sigmar Polke,Cologne, VG-Bild-Kunst-Bonn-2016, Photo-baumann-fotostudio-gmbh


Recherche d'hôtels

Date d'arrivée

Date de départ

La Wunderkammer

Depuis l'ouverture du "me collectors Room" en 2010, la "Wunderkammer" fait partie intégrale de cet espace d'exposition et est la seule dans son genre à Berlin. A partir du 29 Novembre 2012, de nouvelles acquisitions spectaculaires et des œuvres contemporaines de la collection Olbricht, qui tournent autour du thème de la "Wunderkammer", seront présentées.
Parmi les nouveautés, on découvre notamment le Humboldt-Pokal, une noix de coco avec des représentations sculptées de cannibales brésiliens (voir image), créé entre 1648 et 1653, propriété d'Alexander von Humboldt. Dans la rubrique "Exotica", on découvre d'autres objets jamais exposés.Wunderkammer, Photo © allemagnevoyage.com
Les premières Wunderkammer furent créées pendant la Renaissance : des lieux de collections, où les œuvres d'art inestimables (artificialia), espèces rares (Naturalia), instruments scientifiques (Scientifica), des objets venus d'autres mondes (Exotica) et des choses inexplicables (Mirabilia) ont été conservés. La Wunderkammer Olbricht au "me Collectors Room" renoue avec cette tradition et étonne les visiteurs.Photo © allemagnevoyage.com
Parallèlement aux objets anciens, on se laisse surprendre par des œuvres contemporaines de la collection Olbricht, comme par exemple le "Garden of Earthly Delights" de Wolfe von Lenkiewiczs ou les travaux de Bertozzi & Casoni, George Condo, Thierry de Cordier, Elmgreen & Dragset, Claire Fontaine, Friedrich Kunath, Esko Männikkö, Charles Matton, Kris Martin, Marilyn Minter, Grayson Perry, Antoine Roegiers / Pieter Brueghel (der Jüngere), Kehinde Wiley ou des nouvelles découvertes commme GL Brierley, Laurent Grasso, Julie Heffernan, Kate MccGwire et Simmons & Burke.